Forêts de l’ouest vaudois

Présentation

Les forêts de l’Ouest vaudois sont situées entre les frontières genevoise et française, le Léman, La Venoge et la Dent de Vaulion.

Elles occupent trois régions biogéographiques :

Les forêts de basse altitude (< 600 m) entourant les zones urbanisées de l'arc lémanique, les vignes, vergers et grandes cultures ; il s'agit souvent de bribes de forêts pentues, très variées et offrant une grande biodiversité à défaut d'avoir une fonction de production de bois très affirmée. Elles structurent le paysage et offrent des lieux de délassement pour les habitants. Les rares grandes forêts planes constituent souvent l'écrin de grandes propriétés ancestrales.

Les forêts du plateau agricole, séparant les villages, héritières de l'économie largement autarcique jusqu'au 19ème siècle: elles fournissaient l'énergie et les matériaux de construction utiles à ces populations largement paysannes. Les fonctions d'accueil du public, de protection de la biodiversité et du paysage sont aujourd'hui pleinement assumées dans le sillage d'une production de bois de qualité.

Les forêts du Jura (> 800 m), vaste massif troué de pâturages et pâturages boisés entourant La Vallée de Joux, haut lieu horloger. Cette immense surface, largement prolongée au-delà de la frontière, est le lieu d'estivage pour le bétail des villages de plaine et de la Vallée de Joux, et une forêt à forte valeur de production, fournissant un bois de montagne de grande qualité. Sa dimension comme son accessibilité limitée lui confèrent une remarquable valeur de refuge pour les espèces sensibles, et en même temps un lieu de ressourcement pour les populations de la Vallée de Joux et de l'arc lémanique.

Les forêts de l’ouest en quelques chiffres :

Les forêts de l’ouest vaudois sont composées d’environ Environ 65% de résineux (dont 50% d'épicéas et 15% de sapins) et 40% de feuillus (dont 20% de hêtres, 5 % chênes, 3% d’érables). Avec le changement climatique, cette proportion évolue au profit des essences feuillues.

Environ 185'000 m3 de bois sont récoltés dans l’ouest vaudois dont 67% de bois d’œuvre pour la construction, 25% de bois énergie et 8% de bois industrie.

80% des forêts appartiennent à environ 100 propriétaires publics.

20% des forêts appartiennent à environ 8'300 propriétaires privés.

4% des forêts sont classées comme forêt de protection contre les dangers naturels (glissements, chutes de pierres, crues).

Le Plan directeur forestier des forêts de plaine du district de Morges et le Plan directeur forestier des Montagnes jurassiennes fixent les objectifs généraux d’aménagement forestier indépendamment des conditions de propriété. Ces documents constituent les instruments de référence des autorités cantonales pour l’aménagement et la gestion du territoire forestier.

Liens utiles:

Mode de gestion forestière

Journées de vulgarisation

La CBOVd a organisé un cycle de 3 demi-journées de vulgarisation pour les propriétaires forestiers sur les modes de gestion du Lac Léman au Haut-Jura. Les compte-rendus relatifs à ces journées sont disponibles ci-après :